Les couleurs et matériaux

À l’origine, la couleur et les matériaux de construction étaient intimement liés aux contraintes et aux ressources locales.

Pour faire simple, on utilisait la pierre à proximité des carrières et le bois près des forêts. La couleur des briques était liée à l’argile locale. Avec la mondialisation, cette régulation naturelle des teintes et des matériaux tend à disparaître. Or elle permettait une certaine harmonie entre les édifices et avec le paysage, sans sombrer dans l’uniformisation à outrance.

Aujourd’hui, tout en posant des choix conscients en vue d’améliorer les performances énergétiques des bâtiments, il convient d’observer les teintes et les matériaux les plus utilisés dans le bâti traditionnel de la localité où l’on souhaite bâtir. Cette observation offre généralement une palette de teintes et de matières inspirantes.

Les couleurs et les matériaux jouent un rôle essentiel dans l’intégration d’un projet au sein du paysage (bâti ou non bâti). Leur choix doit bien entendu tenir compte des réalités climatiques. On préfèrera les matériaux biosourcés.

Retour