Le paysage

Vaste notion que le paysage, et subjective en plus !

« Le paysage est une partie de territoire telle que perçue par les populations, dont le caractère résulte de l’action de facteurs naturels et/ou humains et de leurs interrelations. »
Définition issue de la Convention européenne du Paysage (2000)

Le paysage est bâti ou non bâti.

Le regard qu’on lui porte, les modifications que chacun·e estime être acceptables dépendent de la sensibilité et des intérêts de chacun·e : promoteur·rice immobilier, habitant·e, défenseur·euse de l’environnement, entrepreneur·e, mandataire communal·e, agriculteur·rice, etc. Chacun·e a sa vision sur ce qui est acceptable ou pas.

Minimiser l’impact sur le paysage, en se servant de la pente du terrain, en construisant au plus près des zones déjà bâties, et en choisissant des matériaux dont les teintes s’intègrent dans la palette de tons des environs sera toujours préférable.

Si l’impact du projet sur le paysage est estimé important, l’opportunité du projet peut être remis en cause :

  • Le projet obéit-il à des rêves de grandeur ou se soucie-t-il de l’intérêt général ?
  • Le projet tient-il compte de l’existant ?
  • D’autres façons de faire auraient-elles été préférables ?
  • Ce projet donnera-t-il le bon exemple ou va-t-il créer un malheureux précédent ?
Retour